Au coeur de l’organisation du cabinet comptable

Aujourd'hui de nombreux dispositifs d'aides sont mis en place par l'Etat français pour soutenir les entreprises qui engagent des projets de recherche et développement ou d’innovation 🚀. Entre les prêts BPI, les avances remboursables, les subventions, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver 🤷‍♂️. Mais dans ce paysage, les aides fiscales à l’innovation font figure d’incontournables puisqu’elles profitent chaque année à plus de 30 000 entreprises. Les aides fiscales à l’innovation se composent de 3 dispositifs :

  • Le Crédit Impôt Recherche (CIR), qui est une réduction d'impôt calculée en fonction des dépenses de R&D de l'entreprise. Cette aide permet de soutenir la Recherche et Développement des entreprises en finançant 30% des dépenses en R&D ;
  • Le Crédit Impôt Innovation (CII), qui complète le CIR avec l'objectif de soutenir les PME qui engagent des dépenses spécifiques pour innover (conception de nouveaux produits ou logiciels) en finançant 20% de leurs dépenses d'innovation ;
  • Le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI), qui permet à des PME de moins de 8 ans, réalisant des travaux de R&D, de bénéficier d'une réduction des cotisations de charges patronales sur les salaires du personnel de R&D et d’obtenir des exonérations d’impôt sur les sociétés (IS).

Des dispositifs encore trop méconnus...

Ces aides fiscales à l’innovation concernent un public très large puisque des structures de toutes les tailles peuvent en bénéficier, du freelance au grand groupe.

Mais si ces dispositifs représentent un budget annuel de 7 milliards d'euros, ils restent malgré tout encore trop méconnus des dirigeants. La preuve, chaque année 95 000 entreprises éligibles passent à côté ! 💸💸Pourquoi ?

  • Par méconnaissance de ces dispositifs
  • Parce que les démarches sont jugées trop coûteuses
  • L'expert-comptable doit donc bien diagnostiquer les besoins de ces entreprises pour les conseiller et les accompagner au mieux dans leurs démarches 🧐. Il doit bien sûr leur apporter son expertise juridique et comptable mais également les assister dans leurs recherches de financement. Le problème c’est qu’il n’est pas toujours évident de détecter l’éligibilité d’une entreprise aux aides fiscales à l’innovation. Cela requiert une expertise technique pour s’assurer que les travaux menés remplissent bien les critères de l’administration. Et l’enjeu est majeur car ces aides sont très généreuses. Ainsi, afin de détecter les entreprises potentiellement éligibles à ces dispositifs, le comptable peut s'appuyer sur des experts comme SELF & INNOV.

    L'expert-comptable : le conseiller n°1 des entreprises

    À l'heure du digital où de plus en plus d'outils numériques d'aide aux entreprises voient le jour, l'expert-comptable doit être LE prescripteur de ces solutions et ainsi devenir le super-conseiller des entreprises ! 🐱‍🏍

You've successfully subscribed to Le blog de Welyb
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.